En 1977 elle sauve un bébé victime de brulures, 38 ans après, elle revoit une photo sur un réseau social et se reste figée

Pendant des décennies, Amanda Scarpinati a adoré la photo en blanc et noir de l’infirmière qui la berçait quand elle était bébé.

La photo a été prise en 1977 à l’hôpital de New York après qu’Amanda ait été victime d’un grave accident. Amanda, alors âgée de 3 mois, était tombée depuis le fauteuil sur un humidificateur à vapeur et avait été brulée au 3e degré. Dans la photo en question, la tête de la petite fille était recouverte de pansement et l’infirmière faisait de son mieux pour la réconforter.

Pendant les années qui ont suivi, Amanda a subi de nombreuses opérations et a été victime de moqueries de ses camarades de classe à cause de son apparence. Quand Amanda passait une mauvaise journée, elle reprenait la photo en blanc et noir de son infirmière et elle. Cela la rassurait de savoir qu’il y avait eu une personne qui s’intéressait à elle à ce point.

Amanda a continué à espérer qu’un jour, elle parviendrait à retrouver son ange gardien. Elle l’a cherché pendant 20 ans, et finalement a décidé de se tourner vers les réseaux sociaux en dernier recours.

Ce qui s’est passé par la suite est très touchant. Je me devais de partager cette histoire fascinante !

C’est en 1977 qu’Amanda Scarpinati, alors âgée de 3 mois, a été conduite en ambulance à l’hôpital d’Albanie à New York avec des brulures au 3e degré. Elle était tombée sur un humidificateur à vapeur depuis un fauteuil.

À l’hôpital, une jeune infirmière avait pris soin d’elle. Les photos en blanc et noir de cette année la montraient en train de tenir Amanda dans ses bras en lui souriant tendrement.

Persécutée sans pitié

Amanda s’est remise de cet incident, mais tristement, elle a été constamment victime de moqueries tout au long de son enfance à cause de ses marques de brulures.

« J’ai grandi en étant une enfant défigurée à cause des brulures, j’ai été persécutée et étais la risée de tous, tourmentée, » confie Amanda à l’agence de presse AP. « Dans ces moments-là, je prenais toutes ses photos et lui parlait, même si je ne savais pas qui elle était. Je me sentais réconfortée en regardant cette femme qui semblait sincèrement vouloir s’occuper de moi. »

Amanda espérait qu’un jour, elle aurait été capable de retrouver cette infirmière qui l’avait réconfortée et avait pris soin d’elle lors de ces durs moments. Après avoir fait des recherches sans succès pendant 20 ans, Amanda s’est tournée vers les réseaux sociaux. Elle a partagé la photo en blanc et noir sur sa page Facebook et a indiqué « J’aurai aimé connaitre son nom et possiblement avoir la chance de lui parler et la rencontrer. Partagez s’il vous plait, car on ne sait pas qui pourrait aider. »