Jamel Debbouze: Enfin il dévoile tout pour la 1ère fois et dit la vérité sur la perte de son bras

Dévoilé en avant première sur Europe 1 le 7 février, c’est dans un court extrait sonore que l’humoriste a relaté brièvement les détails de l’accident avec un train en gare de Trappes dans les Yvelines en 1990.

Jamel Debbouze a expliqué qu’il était sorti très tard ce soir-là, alors que je ne devais pas. Se retrouvant sur le quai de la gare, il a aperçu un bus passer. Il voulait gagner un peu de temps, donc il s’est mis à traverser les rails en pleine nuit, sans faire attention au danger qui pouvait le guetter. L’humoriste a jugé bon de passer la m.rt de son camarade, le fils du chanteur Michel Admette, sous silence.

Un récit plein de sincérité :

Selon Caroline Delage, la présentatrice de l’émission « Au tableau », invitée par Europe 1 ce mercredi, Jamel Debbouze a été déstabilisé par la séquence, commentant l’extrait sonore.

Ne s’y attendant pas, on pouvait voir comment il était déstabilisé par cette question directe, à laquelle il apporta une réponse après quelques minutes d’hésitation, de surprise.

« Les enfants étaient complètement captivés par le récit de Jamel. » a affirmé la présentatrice. Selon elle, ce fut unmoment rare, riche en sincérité, en vérité. « Je crois qu’il n’a jamais répondu à cette question » a-t-elle déclaré.

Elle poursuivit son explication en affirmant que l’humoriste n’avait pas demandé à la production de couper cette séquence au montage, précisant que c’est la femme de l’humoriste qui produisait l’émission Au tableau.

Après avoir annoncé les détails de son accident, Jamel a demandé à tous les enfants de faire un exercice pour se mettre dans la peau d’une personne handicapée du bras : mettre une main dans la poche jusqu’à la fin de l’émission.

Comment se faire aider après un handicape ?

Il existe une prestation qui permet à aux personnes handicapées de pouvoir recevoir une aide, quelles que soient la nature et l’origine de la déficience. En effet, les dépenses liées à la perte d’autonomie sont financées par cette prestation, s’adaptant aux réalités parfois multiples que vivent ces personnes.

Elle peut concerner par exemple les dépenses en rapport avec l’aménagement ou le transport, englobant aussi les aides humaines, techniques, animalières. Peuvent en bénéficier, les personnes présentant une grande difficulté en terme de mobilité, d’entretien personnel, de communication, d’orientation dans le temps comme dans l’espace, de gestion de sécurité. Pour en bénéficier, la personne doit résider en France de manière régulière et stable et être en principe âgé de moins de 60 ans. Cependant, dans certains cas, elle peut être octroyée jusqu’à 75 ans.

Par ailleurs, il existe aussi des allocations à savoir l’allocation pour adulte handicapé réservé aux personnes ayant au moins 20 ans et l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé pour les enfants de moins de 20 ans, permettant d’avoir des primes d’aides.